Le chanteur de Moelle

La guerre n’est pas une chose naturelle,  y faire participer les morts l’est encore moins. L’exosquelette de moelle spectrale assis sur le trône psychique était très endommagé, ses teintes ébènes et azurs ne couvrant plus que partiellement le blanc osseux. Une constellation de gemmes écarlates fixait le vide spatial, imperturbable. Il lui manquait presque la moitié de ses pierres-ésprits, créant des anisotropies tant esthétiques que spirituelles. T’lin tapotait nerveusement sur le terminal en attendant les résultats, il savait que la réincarnation serait coûteuse, ce seigneur fantôme ayant frôlé la destruction. Au bout de quelques dixièmes de seconde un élégant signal sonore accompagna les centaines de lignes de code inondant l’écran. Instantanément l’eldar aux yeux émeraude prit connaissance des résultats de l’analyse, la situation était pire qu’il ne l’avait cru. D’un geste presque imperceptible il entra les données dans le terminal. Des appendices cristallins émergèrent des parois et se connectèrent à la carcasse gigantesque, Formant un réseau de milliers d’aiguilles. T’lin prit deux cristaux à pleines mains, il ressentit d’abord un léger picotement puis subitement il en émergea une douleur sourde,opaque, l’eldar failli être submergé par la souffrance de l’être synthétique. Malgré toutes ces années d’expérience auprès des créatures-esprits le premier contact était toujours aussi difficile, la résurrection dans un exosquelette froid étant un traumatisme extrême pour l’âme sensible d’un eldar. Il se demandait comment ces êtres pouvaient continuer à fonctionner sans devenir fou, et avait une grande admiration pour ces héros posthumes. . Ces guerriers fantômes ne pouvaient plus exprimer clairement leurs émotions, comment être sur de ne pas leur faire subir un perpétuel calvaire contre leur gré ?Ainsi il se dit que peut être  le sort des mortels les indifférait totalement et peut être même qu’ils souhaitaient être rejoints dans la carrière d’ombre par leurs congénères…..Malheureusement il savait que la survie de sa race dépendait en grande partie des créatures-esprits, et si il fallait torturer ses ancêtres il serait prêt à le faire, quoi qu’il lui en coûte. Il s’efforça de se concentrer pleinement sur sa tache alors qu’il avait enfin localisé le cœur du seigneur fantôme dans la toile.

Le Dédale psychique était cauchemardesque, un désert de sable rougeâtre battu par les vents s’étendait à l’infini, un ciel opaque et lourd d’où émergeait ça et la quelques rayons de lumière ocre écrasait le paysage . A quelques mètres de T’lin un enfant sanglotait, recroquevillé et effrayé. Il portait une toge blanche salie et déchirée, ornée de gemmes écarlates dont près de la moitié gisait au sol, brisées. Le chanteur commença par une complainte purement vocale, dans une tonalité très apaisante, puis doucement mit ses autres sens en résonance, au bout de quelques minutes tout son être psalmodiait une symphonie absolue. L’enfant leva la tête, son visage était celui d’un vieillard, seul son regard, exprimant une forte volonté, semblait doué de vie .Les sonorités toujours plus entêtantes prirent forme , s’accentuèrent et devinrent une brise fraîche dans ce désert sans vie. Une unique goutte de pluie s’écrasa sur le front de l’enfant, puis le ciel se montra plus généreux et quelques autres suivirent, entraînant a leurs tours d’autres gouttes qui en quelques instants déclenchèrent une averse . Une vive lumière recouvrit les blessures du seigneur et très rapidement toute sa structure se vit renforcée. Seules les gemmes manquantes ne purent être recréées, mais bientôt d’autres eldars viendraient agrandir les rangs des pierres-ésprits…… Le jeune spirite était blême, il avait du puiser très profondément dans sa force psychique mais il avait réussi, le dédale était devenu une plaine verdoyante et l’enfant riant se dissolvait dans la pluie revigorante.

Dans la grande salle du vaisseau-monde résonnèrent des milliers d’éclats de verre brisés alors que le fragile géant reprenait vie, le cœur toujours aussi insondable.

Advertisements

One thought on “Le chanteur de Moelle

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s