Chronique-Envy: A dead Sinking Story

Aaah Envy, voila un groupe qui aura su rapidement s’imposer en matière de screamo/hardcore. Après un “from here to eternity ” très très punk et surtout un premier album ” and all the footsprints you’ve ever left and fear expecting ahead” véritable hymne screamo , émanation d’une indicible colère , ce qui faisait faisait d’envy une formation majeur du screamo, sortait en 2003 “a dead sinking story”………..

le précédent opus était plutôt énergique et on pouvait en dire qu’il s’agissait d’une “juste colère” tant nostalgie et rage primaire se mélangeaient, mais la force l’emportait toujours, il s’agissait d’un album ( bien qu’il soit un chef d’oeuvre d’après moi) très “brulot”.

“A dead sinking story” marque une évolution dans la discographie du combo japonais, ici on laisse une plus grande place aux passages postrock et même a des enivrants morceaux dark-ambient. On s’éloigne du précédent effort tout en en gardant l’essence, une colère irascible, une prod aux petits oignions et une mélancolie rare, et ici très accentuée.
nous avons affaire a un album très bien construit, tous les morceaux sont extrêmement bien intégrés dans l’ensemble, je prends pour exemple les deux premiers titres, “chain wandering deeply” fini sur un rythme bien particulier que va reprendre le 2eme sur toute sa longueur. Tout s’enchaîne presque naturellement sans pour autant finir dans une masse uniforme non, loin de la.

on assiste a une alternance de passages postrock puis screamo vraiment violent. En fait ce qui fait la nature divine de cette colère sont les nombreux passages très atmosphériques et postrock qui précèdent l’expression d’une colère noire et destructrice……
Il arrive souvent que les morceaux soient en trois parties ( le plus schématique est “unrepairable gentlness” qui vraiment a lui seul peut résumer l’esprit de l’album) ce qui donne une sorte de méditation avant de repartir de plus belle et de détruire les frontières du sensible…

L’élément principal de ce groupe , et a fortiori de l’album, est sans conteste la voix, imaginez l’expression démesurée d’une rage , d’une colère et d’une mélancolie qui n’auraient nul autre pareil, oubliez tous ce que vous avez écouté ici on ne connait que : souffrance, colère, mélancolie et nostalgie.

ces nippons maîtrisent a la perfection la “montée”, en fait il s’agit de partir d’un riff postrock mélancolique pour arriver a une explosion screamo pleine de “pathos”, vous faisant ressentir enfin ce qui bout en vous et qui n’a jamais trouver de média apte a le traduire……

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s