Chronique-Moonsorrow: Verisakeet


combo finlandais né en 1995 moonsorrow évolue dans un style proche de finntroll lors de ses premiers éfforts, avant d’opter pour une musique plus solonnel lors de kivenkantaja et enfin pour verisakeet.
nous avons la un album extrêmement riche que ce soit du point de vue technique et surtout émotionnel.composé de 5 titres long il s’agit d’un viking metal que je n’oserais pas appeler black car les sensations ressenties me semblent vraiment peu en accord avec l’esprit du blackMetal.Souvent en mid tempo chaque morceau regorge de changement de rythme et de passage folk, d’ailleurs ces derniers donnent a cet album une nostalgie poignante. Le chant hurlé est un élément clef de cet opus tant les émotions véhiculées par cette voix sont intenses, on ressent une rage profonde, comme si la nature elle même (a la fois belle et sauvage, intime et meurtrière) prenait corps pour nous rappeler notre place. la production est plutôt de qualité, et les claviers ne sonnent pas trop “cheap” ce qui est assez rare pour être souligné. souvent une voix off vient nous conter cette histoire et nous plonge plus dans cet univers vraiment féerique. Je ne trouve pas les mots pour exprimer cette rage et cette envie de voyager ressentie lors de l’écoute. Jotunheim est un morceau véritablement exceptionnel, jamais je n’ai entendu de rage et de nostalgie retranscrite avec tant de puissance, c’est simplement fabuleux et les larmes ne sont souvent pas loin lors de l’écoute de ce morceau.

le dernier titre est complètement folklorique et est une bonne conclusion d’un album véritablement ode a la nature. de nombreux passages sont constitués de sons directement enregistrées en extérieur et induisent une ambiance nostalgique. Chaque morceau a une histoire a nous raconter, on imagine sans peine la douleur et la peine de la perte de son village ou encore la destruction d’une foret ancestrale et la rage de la Terre……

un album a la fois envoûtant, beau et puissant, mais aussi plutôt difficile d’accès, je ne commence a véritablement l’aimer qu’après une dizaine d’écoute. Véritablement conquis par ce joyau je ne saurais vous conseiller que de faire main basse sur ce disque si vous êtes en quête de nostalgie, de beauté, de puissance et d’imaginaire…….

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s