Credo premier, de la naissance

La terre des hommes semble se confondre en un entrelacement de cycles,  vie,  mort,  jour,  nuit,  naissances et déclins des espèces, des civilisations, toujours sous le regard impassible des astres qui , gouvernés par leur propre temporalité, semblent ne pas appartenir à la même réalité.

L’éveil n’avait que trop tardé, depuis des dizaines de milliers d’années les avatars influençaient au gré de leurs songes les éphémères créatures peuplant la planète. Malgré toute leur bonne volonté les hommes avaient eu beaucoup de mal a interpréter les messages sibyllins des éternels, les passions et les faiblesses des mortels assombrissant la volonté des avatars. Par delà le voile du sommeil les éternels n’avaient qu’une vision très éthérée de la planète, pourtant ils ressentaient les déséquilibres croissant et les malentendus de plus en plus intensément. Le grand sommeil arrivait enfin à son terme, le jugement serait bref et juste mais il ne souffrirait d’aucune compromission.

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s