Le fabuleux destin du Z-80

Le fabuleux destin du Z80

z80A la fin des 70 le monde des microprocesseurs connait deux boulversements fondamentaux qui façonneront toute la décennie à venir, il s’agit du Z80 de Zilogg et du 6502 de MOS technology. Ces deux enèrgumènes regneront sur le monde des consoles de eju et de l’informatique jusqu’a l’avenement des ordinateurs et consoles 16bits a la fin des années 80 qui verront le 68000 de Motorola s’imposer. Ce premier article traitera de manière non exhaustive et non détaillée (n’ayant ni les compétences ni les connaissances nécessaires ) de l’utilisation du Z80 principalement dans les consoles de jeu. Il s’agira de croquer une tranche de vie de l’histoire du jeu vidéo par le prisme d’un des plus célèbres processeur retro.

Revenons tout d’abord rapidement sur la genèse de la bête. En 1974 Federico Faggin (ancien d’Intel) et Ralph Ungermann créent la société Zilog, deux ans plus tard le Z80 est disponible. Processeur 8 bits entièrement compatible avec le 8080 d’Intel il s’impose dans l’informatique de loisir au début des années 80 et équipe de nombreuses machines (liste complète des ordinateurs ici et des consoles ) dont le ZX Spectrum, le CPC, le MSX et la Sega Master System (Notons les absences notables de la NES , de l’Atari 2600 et du C64 équipés de son principal concurrent, la famille des 65xx de MOS technology). Au cœur des machines 16 bits il survivra mais sera souvent un coprocesseur, parfois chargé du son ou de gérer les entrées/sorties.

Outre sa compatibilité logicielle totale avec le 8080 le Z80 possédait de nombreux atouts. sa fréquence pouvait aller, selon les modèles de 2 a 8 Mhz (le CMOS 6502, son principal concurrent n’allant qu’au maximum a 2,5Mhz) de plus le rafraichissement de la DRAM était intégré simplifiant la structure des machines. Il fût principalement utilisé durant la décénnie 80 même si il survécu jusqu’a 2007 dans des systèmes comme des photocopieuses ou les célèbres TI de Texas instrument. Sa grande librairie garantissait un emploi aisé et des puces dérivées (Z180 et eZ80) pouvaient aller jusqu’a 50 Mhz !

La concurence avec le 6502 de MOS technology était rude (processeur sorti en 1975, par des anciens de…..Motorola, qui avait le non moins célèbre 68000)

voici un petit tableau récapitulatif des principales machines de jeu 8bits et du processeur utilisé. Finalement les deux puces principales se partagaient le marché même si la gamme Z80 survivra bien plus longtemps au coeur de nos machines que le 6502

ATARI 2600 MOS 6507
ZX Spectrum Z-80 (3,5Mhz)
Nintendo NES MOS 6502(mod de Ricoh)
SEGA master-system Z-80 (3,5Mhz)
Amstrad cpc Z-80 (3,3Mhz)
Game boy custom x80(4,1Mhz)
Gamegear Z80(3,58Mhz)
Commodore 64 MOS 6502

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s